Abam


En 1898, l’allemand Louis Welter, ingénieur en électricité et fondateur de la société d’ingénierie électrique Louis Welter & Co. obtient une licence pour produire les voitures électriques françaises Kriéger.
Pour la mise au point du véhicule, Welter se tourne vers la société KAW, elle-même située à Cologne et spécialisée dans les accumulateurs électriques pour développer une batterie légère, qui fut finalisée au cours de l’année 1899.
Cela a abouti à la création de Kölner Electricitäts-AG (KEW)... puis, les résultats étant encourageants, poussent les deux firmes à s’unir pour créer le constructeur ABAM (Allgemeine Betriebsgesellschaft für Motorfahrzeuge) en 1900, et lancer dans la foulée un service de Taxis à Cologne avec leurs propres automobiles.

ABAM a construit des camions électriques avec des moteurs électriques de moyeu de roue . Leurs véhicules étaient utilisés dans de nombreuses villes allemandes, mais aussi à Paris.
KEW a principalement construit des véhicules utilitaires tels que des camions électriques , des bus d'hôtel et des fourgons électriques pour la "Reichspost". 

Certaines voitures en faisaient également partie, comme les Landaulets ou les Taxis motorisés (appelées aussi Welter-wagen). Ces voitures avaient leurs moteurs électriques intégrés dans le châssis qui étaient donc plus protégés des vibrations que les moteurs de moyeu de roue. Le système Kriéger était composé de deux moteurus suspendusde façon oscillante sur le côté des roues avant. le freinage était assuré à la fois par des freins électriques à court-circuit et des freins à bande avec des leviers au pied.

Les moteurs étaient fournis par la société Elektricitäts-Aktiengesellschaft Schuckert, de Nuremberg, et les batteries par Kölner Accumulatorenwerke Gottfried Hagen (KAW), de Kalk près de Cologne.

Les ingénieurs Heinrich Welter, Gustav Magdeburg, Louis Welter et William H. Hilger se succèdent rapidement en tant qu'ingénieurs en chef... Puis l'ingénieur R. Höhne.
Welter Electricitäts- und HebezeugWerke), fournit désormais l'équipement électrique.
La construction des bus et camions électriques a été confiée à la Waggonfabrik vorm. 

En 1906, la société enregistre de telles pertes que les actionnaires transfèrent les brevets de Kriéger à la filiale berlinoise à la Norddeutsche Automobil- & Motoren-Akt.-Ges. (Namag), de Brême, fondée le 28 décembre 1905 (cela permettra à Namag de livrer les voitures électriques Lloyd-Kriéger avant même l'achèvement de son usine...)


La marque Abam fut dissoute en 1907.



 

           



 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

1898     1907