Aws Salzgitter


En 1945, la Niedersächsische Auto-und Motoren-Instandsetzungswerk (N.A.M.) Janssen & Mikolajczyk a été fondée à Salzgitter. Cette société se consacrait à la réparation de véhicules militaires désaffectés des forces d'occupation américaines, principalement des jeeps, converties en tracteurs, en breaks et en camions à plate-forme (charge utile maximale de 1 t). Ces voitures étaient commercialisées sous le nom de "Salzgitter".

La N.A.M. a également monté des carrosseries d'autobus sur des châssis de camions GMC à deux et trois essieux de l'armée américaine...

En peu de temps, AWS est devenu le plus grand constructeur automobile allemand, employant 540 ouvriers (certains avancent le chiffre de 3000 personnes ?), pour la plupart des fugitifs des régions de l'Est du pays (!!).

Rebaptisée Autowerke Salzgitter (A.W.S) en 1949, la firme a poursuivi la conversion de Jeep standard et diverses versions spéciales... mais le stock de Jeep qui pourrissait dans les villages finit par s'épuiser... AWS décida donc de développer son propre modèle.

La marque se tourne vers l'ancien constructeur d'avions, Ludwig Elsbett, qui a créé sa propre voiture. Celle-ci se présentait sous la forme d'un grand break à cinq portes, pouvant accueillir 8 personnes sur trois rangées de sièges. Ele était équipée d'un moteur en étoile (!).

Malheureusement, bien qu'AWS-Elsbett était prêt pour la production en 1951, le fabricant n'a pas reçu les prêts convenus de l'État fédéral de Basse-Saxe, sous le prétendu prétexte que Józef Mikołajczyk - un Polonais - n'avait (même) pas de diplôme d'études secondaires...
(Les mauvaises langues disent que ce sont les lobbyistes de Volkswagen qui auraient persuadé le gouvernement de Basse-Saxe de bloquer les prêts...).

L'entreprise a fait faillite et Mikołajczyk s'est retrouvé comme porteur dans un hôtel de Düsseldorf.

 
 

                   



 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

1949     1951