C'était un secret de polichinelle que Rolls-Royce, depuis l'Angleterre, portait plus qu'un intérêt passager au marché du Nouveau Monde, et Claude Johnson a passé beaucoup de temps en Amérique après la fin des hostilités de 1914 à 1918.

Quand la guerre a pris fin, il y avait une grande demande refoulée pour les voitures neuves, et l'usine Rolls-Royce ne pouvait pas répondre à cette demande pour les deux premières années après l'armistice.
Johnson savait que le marché automobile américain était beaucoup plus grand que celui du reste du monde réuni, et ce n'était pas un marché où Rolls-Royce pouvait pénétrer très efficacement. Habilement, il décida que la meilleure façon d'attaquer ce marché américain était que Rolls-Royce monte usine aux Etats-Unis et ainsi a mis sur pied une opération de fabrication sur le sol Yankee.
Après avoir examiné de nombreuses usines dans le New Jersey, il a choisi Springfield, dans le Massachusetts, parce qu'il n'y avait des infrastrucures adaptées et disponibles, un grand bassin de travailleurs qualifiés. Les anciennes usines motos Indian ont été acquises en 1920 et les travaux ont commencé.
Cinquante-et-un chefs d'équipe ont débarqué de Grande-Bretagne et se mirent à embaucher le reste du personnel sur place. La vraie production a commencée en 1921, mais déjà quelques voitures ont été produites cette année.





      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

# | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z


RETOUR ACCUEIL   -   RETOUR INDEX ROLLS-ROYCE