rolls-royce silver-ghost london-edimbourgh barker  #2380, #2267, #4ca

Cette Silver-Ghost Tourer London-Edimbourg est venu spécialement de Pennsylvanie pour participer au centenaire de cette célèbre épreuve.
Carrossée en Tourer sportif par Barker, elle a été livrée à Charles G. Walker, un avocat de Boston, Massachusetts... Puis c'est Lucius James Knowles qui la rachète. Knowles était le descendant d'une grande fortune dans le textile de la Nouvelle-Angleterre fondée par son grand-père, Lucius J. Knowles, inventeur du métier à tisser moderne. Le jeune Knowles était un anglophile qui a passé plus d'un an en lune de miel en Angleterre avec sa femme, Laura. Quand ils sont retournés aux États-Unis en 1905, ils ont ramené à la maison leur fils nouveau-né, qu'ils ont appelé (de manière inattendue !) Lucius James. Au moment où Knowles a acquis 2380, il était président de Compton & Knowles, alors l'un des plus grands fabricants de textiles dans le monde. En 1920, lors d'un voyage d'affaires européen prolongé, Knowles attrape la grippe et meurt à Londres à l'âge de 41 ans.
Sa veuve, Laura McGinley Knowles, une mondaine philanthrope, épousera le colonel Pierpont Langley Stackpole (mais là, on s'égare...). Mais un beau jour, alors que Lucius (le fils) est à Detroit pour préparer son mariage avec Letitia Barbour, il fait un détour par Dearborn pour visiter le Musée Henry Ford et, pensant que la Silver-Ghost y aurait sa place, décide d'en faire don, après avoir contacté E.G. Liebold, le Secrétaire Général d'Henry Ford... Elle y restera exposée plus de 27 ans ! La carrosserie Barker d'origine aurait été supprimée à ce moment (?). Beaucoup de "vieilles" autos ont été conduites à la ferraille lorsque les Etats-Unis se sont joints à l'effort de guerre... et la généreuse donation de Lucius  Knowles au Musée Ford aura permis de sauver la voiture !
En 1941 la carrosserie Barker a été enlevée et la voiture est mentionnée dans les fiches du musée comme chassis seul. En 1968, le Dr. Sam Scher, Président du RROC, s'en porte acquéreur et fait adapter la carrosserie actuelle, une recréation London-Edinburgh attribuée à Reuters (à Wilkinson d'après John Fasal) et réalisée en 1984... La dernière photo montre la voiture lors de l'Austrian Alpine Celebration en 1993 (n° 9).
Chassis n° 2380 [99B] (L-82-241) restaurée par Reuters Coachworks, du Bronx, New York.
Dernières photos N/B, on voit une autre Tourer Barker aux spécifications London-Edinburgh.
C'est le chassis n° 2267 [61B] (R-2966) livré à James P. Humphries, de Kidderminster.
Suivi (toute dernière image) du Chassis n° 4CA [21N] (R-1747) qui a servi de voiture d'essais (remarquez les pneus cloutés...) puis vendue à Lord Dalmeny... Et d'un autre exemplaire, châssis inconnu (..1-522), ayant appartenu au français Dantremont, lequel vivait à Vésinet, dans lesYvelines.

 

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !



















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez