rolls-royce silver-ghost skiff labourdette  #23ub, #1980e, #2eb, #2015e, #59ub

Considérée comme une des plus belles voitures du monde, cette Silver-Ghost est carrossée en Skiff par le parisien Henri Labourdette. Inspiré par les bateaux de course, Labourdette, pionnier de ce type de conception, a déjà habillé de la sorte une Panhard & Levassor en 1913.
Plusieurs couches de menuiserie d'acajou ont été fixés à un cadre de frêne avec des rivets de cuivre créant une ligne Tourer légère avec une solidité exceptionnelle et une résistance au vent très faible pour l'époque.
On notera l'aspect verni brillant et surtout l'absence de portes (ce qui en fait le seul "véritable" Skiff dans sa stricte définition...) l'accès se faisant à l'aide de petites marches et de poignées réglables, tant à l'avant qu'à l'arrière, façon "par dessus bord" !
Seuls cinq carrosseries Skiff ont été appliquées au châssis de la Silver Ghost. Celle-ci a été exposée au Musée Petersen Automotive dans leur "Million Dollar Car Collection" garée à côté de quelques-unes des voitures les plus chères, luxueuses et magnifiques jamais conçues. Chassis n° 23UB. [30S] (BF-5086 - AR-1547).
D'après John Fasal, le chassis n° 23UB était carrossé à l'origine en Cabriolet par Barker et livré à Sir George Riddell à Londres puis re-carrossée, toujours par Barker, en Limousine (LB-5486 - LN-4474).

Avant-dernièrs images N/B, on voit un autre exemplaire, une Torpedo chassis n° 1980E [98] (R-1461), vendu à Edgar Mackay, dans le Buckinghamshire. Cette voiture date de 1912, ce qui en ferait le premier des 5 chassis (ou 6 ?) habillés en Skiff par ce carrossier (Elle serait même antérieure aux fameux Skiff Labourdette sur chassis Panhard & Levassor !). Elle a été ensuite aperçue à Shanghai en 1921 où elle suivra son nouveau propriétaire, C.R. Burkill.

Puis un autre modèle, Dessin n° 3577. Qui diffère de la première par de nombreux détails... peut-être dus à une utilisation particulière ? Il peut donc s'agir de la même... ou d'une autre voiture : ce qui porterait donc le nombre de Skiff Labourdette à 6 !! Cette photo a été publiée par la revue Flying Lady en 1960 par John H. McDougald. On n'en sait pas plus...

La voiture suivante, caractérisé par son élégant pare-brise en V (quoique très vertical...) a appartenu à Monsieur Del Hoyo. Dessin n° 3572 et probablement le n° chassis 59UB [59X] (un modèle de 1913, voir par ailleurs...). Présentée au Salon de Paris 1914, elle ne possède pas de portes... l'accès se faisant uniquement à l'aide de petits marche-pieds ! La photo suivante est précieuse car elle montre la composition des éléments structurels en frêne et la pancarte Labourdette 3572, ce qui sera bien précieux pour la reconstruction de la 23UB !!!

Et enfin, (photos N/B + photo couleur) le chassis n° 2EB [81H] qui a servi d'essais pour les journalistes dans le cadre du Monte-Carlo : on la voit ici, avant, pendant et après ces essais. (2640-U). Ensuite, vendue à Weil Picard, de Paris. La voiture sera également utilisée par un journaliste de la revue Autocar, C.L. Freestone, pour suivre l'Austrian Alpine Trial de 1914 ! empruntant les mêmes pistes et les mêmes col que le vainqueur, James Radley (voir par ailleurs...) en transportant les journalistes pour qu'ils soient au plus près de l'action (!), la voiture étant alors à Vienne comme véhicule de démonstration...
Cette voiture, chassis n° 23UB (voir plus haut...) a été présentée au Concours de Pebble Beach avec l'immatriculation 2640-U du chassis n° 2EB (?). Les photos suivantes montrent la reconstruction de la carrosserie... la base servant de gabarit est une Springfield, chassis n° 402HH ! (voir par aillleurs...)

Dernière image, on voit une Skiff Labourdette Replica (photo sur le stand...) sur chassis n° 2015 E (M-2422) [12]. Anciennement carrossée en Limousine par H.J. Mulliner (voir par ailleurs...). D'autre part, le Registre du RREC parle du carrossier Holmes (??)...

On n'oubliera pas d'ajouter à cette liste le chassis n° 29NA (voir par aillleurs...) qui a participé aux essais du Monte-Carlo en 1914...

ni le chassis n° 43RG (voir par ailleurs...) réalisé pour Lord Rocksavage...

En fait, on trouve chez ce carrossier, certains modèles baptisés Skiff et d'autres référencés comme carrosserie Torpille... y compris le chassis n° 1985 ! (voir par ailleurs...). La vérité est que les deux termes désignaient la même chose (?).

Toute dernière image (un dessin du catalogue) est présenté comme la dernière Skiff d'avant guerre... le chassis n° 59UB ? qui sera transformée pendant la guerre en voiture blindée (beurk !)

 

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !



















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez