rolls-royce light railway mahajara gwalior

Le Maharaja de Gwalior possédait trois trains légers qu'il faisait voyager dans sa propriété sur des lignes à voies étroites. Les châssis étaient construits par Dorman Long et les carrosseries des wagons l'œuvre du français René Breteau... Magnifiquement aménagés avec des rideaux de soie et pouvant accueillir sept personnes, ils étaient équipés de porte-fusils de chaque côté et avaient même des toilettes !
La mécanique provenait (bien sûr !) de Silver-Ghost (même si le RREC Bulletin B90 parle de 4 cylindres Drewry Car Co... ?). Enfin, l'apparence prestigieuse était rehaussée par un radiateur Rolls-Royce... On dit que l'un d'entre eux provenait de la fameuse Silver-Ghost "Perle de l'Orient" (Star of the East) châssis n° 60576, la première Silver-Ghost importée en Inde (voir par ailleurs).
Le tout est aujourd'hui à vendre... pour ceux qui aiment l'idée de voyager confortablement dans leur jardin de banlieue (?).

 

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !



















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

<< Retour à votre page précédente...

sources numériques et bibliographiques :

https://rrec.org.uk/storage/Documents/Bulletin/B090.pdf


 

Zone de recherche pour taper des mots clés tels que
"N° chassis" ou immatriculation" ou encore "nom du propriétaire"...
Vous obtiendrez les liens vers les pages où l'on trouve les occurrences.