rolls-royce silver-ghost new phantom experimental  #46pk / #6ex / #12umc ?

Il y avait, en Angleterre, plus de 7000 accidents mortels sur la route par an...
Pourtant, Henry Royce insistait pour envoyer chaque modèle sorti d'usine dans des tests très rigoureux. Avant chaque amélioration, les pièces étaient testées jusqu'à destruction, re-conçues et testées à nouveau jusqu'à ce que la fiabilité absolue soit obtenue.
Bien entendu, les routes autour de Derby (et dans tous les Midlands) étaient sur-policées. Aussi, Rolls-Royce décida que la France rurale serait un meilleur endroit pour mettre à l'épreuve les voitures expérimentales !

Cette Silver-Ghost, avec sa carrosserie Tourer par Hooper et son moteur standard, a servi de base de comparaison (code 6EX) lors des tests de la future New Phantom (102EX) mais, malheureusement, son pilote, Percy Northey, a dérapé dans un fossé pour éviter des chevaux et des charrettes au milieu de la route.
Chassis n° 46PK. (CH-3918) [G237]. Puis la voiture recevra les améliorations mécaniques expérimentales des futures Phantom I qui sortiront en 1925 [7-EAC-II]. Il s'agit essentiellement d'une culasse amovible et de soupapes en tête actionnées par tiges poussoir, une toute nouvelle innovation par rapport au moteur Silver Ghost à soupapes latérales. Parallèlement à ce développement, la société travaillait sur un tout nouveau système de freinage sur quatre roues, utilisant la conception servo-assistée d'Hispano-Suiza.
Reconstruite, Nom de code "Alpine Seagull", elle sera la voiture personnelle d'Henry Royce de 1924 à 1928, lorsque celui-ci se rendait encore à West Wittering pendant les 3 mois d'été. Enfin, en 1928, la voiture sera vendue à Mrs Curry, près de Winchester, qui cèdera la voiture en 1944 à la Croix-Rouge où elle servira d'ambulance lors de la deuxième guerre mondiale, puis de Shooting-Brake avec d'être reconstruite en réplica Tourer Hooper, respectant la ligne d'origine, par Steve Penny.

On voit la voiture dans sa configuration Break lors de la vente Bonhams & Brooks en 2001 où elle atteint la somme de  122 500 £ (!). Cette voiture aux spécifications New Phantom avait été renommée 12UMC (mais c'est probablement une confusion... car 12UMC était à la base le chassis 44PK - voir par ailleurs...).

Dernières photos (N/B), on voit la vraie 46PK avec la carrosserie Tourer Hooper d'origine, et avec H. Royce au volant ! Véhicule expérimental de la série E.A.C. II, elle peut être considérée comme le premier prototype (non définitif) de la New Phantom !. On voit aussi Franck Dodd, le chauffeur d'Henry Royce au Canadel (quand il a remplacé Renalds, l'ancien chauffeur), au volant.

Le Bulletin du RREC nous en apprend plus : Dans la salle de conférence de Rolls-Royce peu après la guerre de 1914-18, des questions de grande importance sont discutées par les Directeurs. Les ventes de la Silver-Ghost sont en baisse, le modèle est en production depuis 1906 et en vente depuis 1907 et les automobilistes se plaignent maintenant que la voiture est "démodée". De nombreux clients de longue date se tournent vers Hispano Suiza, Bentley et Bugatti. Ces voitures étaient plus puissantes et plus rapides.. et freinaient mieux ! Une décision capitale a été prise pour développer un nouveau modèle, dénommé "Seagull"... (la mouette).
A la fin de l'année 1922, Royce et ses équipes de conception de West Wittering et Le Canadel publièrent les dessins du nouveau modèle et, au début de 1923, les pièces étaient fabriquées en nombre suffisant pour permettre au département expérimental de construire huit moteurs expérimentaux. le premier des huit moteurs était testé au banc par Ernest Hives, chef du département expérimental. Le premier châssis à recevoir le moteur expérimental était le châssis n° 46PK... Et en février 1924, Percy Northey, chef du département des essais, se rendit sur le continent accompagné de Saviour Henry Lauro, qui était chauffeur/mécanicien de ce département essais. (À cette époque, le nom de code de la Mouette avait été changé en Eastern Armoured Car - EAC). Arrivée au Canadel, E. Hives amena la voiture dans les Alpes (un terrain bien connu pour lui...) puis la voiture retourna en Angleterre. Henry Royce la récupéra pour son usage personnel jusqu'en 1926 date à laquelle la voiture fut vendue (voir plus haut). 

Après la guerre, elle a été acquise par un nouveau propriétaire qui l'a conduite jusqu'en 1948 et l'a ensuite remisée pendant 53 ans ! Elle ré-apparaît aujourd'hui avec cette nouvelle carrosserie Tourer Hooper comme à l'origine.

La toute dernière photo montre un autre exemplaire utilisé par Royce à la fin de sa vie (CH-4245).


Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !



















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez