rolls-royce silver-ghost special bagdad  #54hg

Cette Silver-Ghost, châssis n° 54HG [P486] a été vendue à John Pierpoint Morgan, Watford dans le Hertfordshire. Bien plus tard, lorsque les forces britanniques sont entrées dans Bagdad, en 1941, elles ont cherché à louer des logements et ont trouvé la voiture abandonnée dans un jardin... G.E. Meade s'en porte acquéreur pour £20 et opére une remise en route, en montant à l'arrière des roues (trop grandes...) de 20 pouces pour utiliser des pneus de camion. La voiture a roulé dans tout l'Irak jusqu'en 1945, date à laquelle il la revend pour être utilisée comme taxi local.
Par ailleurs, ce passionné (bricoleur) récupère pour £150 une autre Silver-Ghost ayant appartenu à J.P. Morgan, une Limousine, n° châssis inconnu (NK-5757) qu'il a utilisée à Bagdad pendant 4 ans. Obligé de quitter l'Irak, il la vend à une Société d'ingénierie locale, qui enlève la carrosserie pour la remplacer par une caisse de Bus construite dans leurs ateliers. Sous cette apparence, ils l'utiliseront pendant quatre ans comme voiture de service entre leurs maisons et le travail...

A sa grande surprise, notre ami retourne en Irak et, en 1954, se mets à la recherche de sa Rolls-Royce et la retrouve en mauvais état dans la cour de l'usine. Il la rachète pour £50 et enlève cette affreuse caisse de bus. Il récupère miraculeusement un moteur provenant d'une ancienne Armoured-Car (ainsi que d'autres pièces comme un embrayage, etc...) dans la casse de Bagdad et entreprend le remontage de la voiture.

La voiture ainsi remontée, avec son moteur réalésé et ses grandes roues arrières, roulait gaiement et surprenait par son agilité sur les routes de montagne du Kurdistan... Parti en congés pour quelques temps, il laisse la voiture à un garage... mais deux semaines plus tard, la révolution a tout changé et notre homme se retrouve au Pakistan puis en Afghanistan. Ce n'est qu'en 1962 qu'il revient à Bagdad pour retrouver sa Rolls. Le garagiste a fait de son mieux pour entretenir la voiture bien qu'il ne savait pas lire les manuels d'instruction (!).

Il était maintenant temps de rapatrier la voiture au Royaume Uni mais les formalité ont demandé un temps et une énergie incroyables : Il a été décidé de construire un utilitaire très temporaire, de le charger avec des roues et des pièces de rechange. Le travail de paperasses pour obtenir l'autorisation d'exporter était stupéfiant (prouver que la voiture avait effectivement payé les droits de douane il y a vingt ans était un vrai défi. L'armée devait certifier qu'elle n'avait pas d'objection, le bureau commercial qu'elle n'avait pas de valeur économique pour le pays. L'autorisation de sortir devait être appuyée par un ajout à mon passeport, tapé sur du papier de toilette en quatre exemplaires et à déposer en série aux divers postes de contrôle. Il y avait quatre roues de secours et une centaine de kilos de pièces de rechange vitales à l'arrière. Il fallait obtenir des documents de voyage de l'AA et emprunter la route du désert non goudronnée à travers la Jordanie et la Syrie jusqu'à Beyrouth. Le dernier poste frontière irakien passé, les plaques d'immatriculation irakiennes ont pu enfin être enlevées...).
La voiture est arrivée en Europe en 1965 et G.E. Meade l'a stockée dans son garage pour occuper ses années de retraite.

On voit la caisse (avec les roues arrières trop grandes à l'arrière - première photo), puis en ballade dans le Kurdistan et enfin retour en Europe par les Gorges du Tarn (avec l'immatriculation de la Limousine !!)

La dernière photo montre la Limousine achetée en 1947... Mais peut-être est-ce cette dernière, la vraie 54HG ??
La voiture est mentionnée, aujourd'hui, en Tourer Wilkinson par le Registre du RREC (?)...
 
 

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !



















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

<< Retour à votre page précédente...

sources numériques et bibliographiques :

https://rrec.org.uk/storage/Documents/Bulletin/B044.pdf


 

Zone de recherche pour taper des mots clés tels que
"N° chassis" ou immatriculation" ou encore "nom du propriétaire"...
Vous obtiendrez les liens vers les pages où l'on trouve les occurrences.