Barker

Fondée à Londres en 1710 par un officier de la Garde Royale, la carrosserie Barker a débuté par la construction de wagons.
Puis Barker & Co. Ltd est entré dans l'ère de l'automobile en 1900. Au fil des siècles, la société a continué à gagner la faveur et le patronage de la famille royale. Barker était le fournisseur de carrosserie recommandé pour les premières Rolls-Royce (bien que ce choix n'appartenait qu'au client et qu'il existait plusieurs autres constructeurs de premier plan...).
En 1905, C.S. Rolls a annoncé que «toutes ses voitures seraient équipées de carrosserie Barker ". Ainsi Barker est devenu l'un des carrossiers "officiels" !
En plus de Rolls-Royce et Bentley, Barker a également habillé les châssis d'autres marques comme Daimler, Napier, Duesenberg, et Mercedes-Benz...
Après les années 1920 Barker & Co semblait être incapable de suivre les progrès dans l'utilisation des alliages légers. Les demandes d'éléments plus rigides ont été atteints en utilisant des composants plus lourds qui ont entravé la performance du produit fini. La société est tombé sous séquestre en 1938 et son nom de marque et d'affaires ont été repris par son rival à long terme Hooper & Co qui, à son tour, a été repris par Daimler en 1940 et devint une partie du groupe BSA.

 

Jarvis

Comme de nombreux carrossiers au Royaume-Uni, Jarvis a commencé à la fin du 19ème siècle comme fabricant de bicyclettes. Puis Jarvis & Sons Ltd passe à l'automobile dans des locaux à Winbledon, travaillant sur des chassis Rolls-Royce et Bentley... Bugatti aussi. Cependant, en raison de l'important volume des commandes beaucoup de projets ont été sous-traitées à d'autres carrossiers, notamment Abbey Coachworks de Merton.
D'autre part, Jarvis s'est construit une belle réputation dans la réalisation de carrosseries aérodynamiques et légères destinées à la course. Sir Malcolm Campbell, Woolf Barnato, John Duff... firent appel à ce carrossier.
Après la deuxième guerre, la Société a continué ses activités de concessionnaire automobile.

 

Stevenson

J.B. Stevenson est un restaurateur de voitures de collections, basé à Glasgow et ayant réalisé quelques reconstructions de Rolls-Royce dans les années 1950/60.

 

Grey Ghost

Grey Ghost est le surnom donné à la 20HP, chassis n° 24263, par son propriétaire Charles Ward.

 

Stanley Sears

Stanley Sears avait une profonde connaissance des voitures de collection et a réalisé des restaurations tellement minutieuses qu'il en a établi des nouvelles normes d'excellence !
Il a été Président du Veteran Car Club. Il est décédé à l'âge de 84 ans dans l'Algarve, où il avait vécu dans ses dernières années.

 

Harrington

La Thomas Harrington Ltd, basée à Brighton, est une entreprise de carrosserie fondée en 1905. En 1930, elle est transférée dans une nouvelle usine de style art-déco près de Hove, ville voisine dans le Sussex. Passé au stade de la construction industrielle, Harrington poursuit une présence significative en tant que carrossiers sur des châssis de marques haut de gamme, importés comme Lorraine-Dietrich, Austro-Daimler, Peugeot, Panhard, Ballot, Lancia, Minerva, Bugatti, Mercedes-Benz et Delage ou britaniques comme Rolls-Royce, Sunbeam, Talbot, Austin et les très rares Beverley-Barnes... construisant de nombreux exemplaires en utilisant le système Weymann. On mentionnera également la révolutionnaire
Tatra Type 57 commandé par le capitaine Fitzmaurice, l'importateur Tatra.
Harrington est présent à l'Olympia de 1924 à 1931, mais pas par la suite, cette dernière date semble avoir coïncidé avec une décision de se concentrer encore plus sur la production.
Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, comme un certain nombre d'autres carrossiers, elle orienta son activité vers la production de composants aéronautiques...
La société a été l'une des rares à continuer à produire des carrosseries spéciales après la guerre, même si son activité principale reste la production en série. Son modèle le plus connu est le Coupé Fast-Back Harrington Alpine, basée sur la sportive Sunbeam Alpine (450 ex. en 1961/1963) plus 50 Dove GT (une variante de la triumph TR4) et quelques 230 versions spéciales de la Mini.
En 1966, Harrington construit une importante extension à son usine... et contre toute attente, ferme ses portes plus tard, la même année !

 

Reginald Macready

Reginald Macready est le co-pilote-mécanicien qui a accompagné C.S. Rolls lors de sa tournée américaine en 1906 pour les courses de l'Empire City Track à New York puis,
après le retour de Rolls pour l'Angleterre, il restera encore quelques temps pour seconder le Capitaine C.E. Hutton lors de la course d'Ormond Beach à Daytona en Floride faisant grande impression avec des victoires contre des grosses voitures, et une deuxième place, dans la course de 100 miles, derrière la 70 hp Mercedes.

Moteurs d'avions

La guerre a éclaté. La fabrication de voitures est coupée.
Rolls-Royce est engagé dans la fabrication de moteurs d'avions, principalement le Eagle.
Puis les USA entrent en guerre à leur tour. EW Hives dirigera une équipe en Amérique pour aider à la production de moteurs d'avions avec Maurice Olley, le concepteur et Thomas Nadin, un ingénieur de production. Claude Johnson lui-même se rendra sur place.

 

Invisible, Par Excellence et Legal Limit

Ces trois appellations sont les surnoms des carrosseries prévues pour le modèle V8. Seule la "Legal Limit" fut vendue...

 





      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

# | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z


RETOUR ACCUEIL   -   RETOUR INDEX ROLLS-ROYCE