rolls-royce silver-ghost cabriolet de ville barker  #70tm, #69em / #68em

Cette Silver-Ghost a été carrossée en Cabriolet de Ville par Barker. Cette voiture a été utilisée par le Nawab de Bahawalpurs (aujourd'hui, une province du Pakistan) , elle appartient à l'industriel Karim Chhapra, de Karachi....
La voiture a été restaurée et est toujours au Pakistan.
C'est dans cette Silver-Ghost Tourer que le Père de la Nation pakistanaise Mohammed Ali Jinnah a paradé quand, avec Lord Mountbatten, le dernier vice-roi de l'Inde britannique, ils ont signé la Déclaration d'Indépendance le 14 Août, 1947.
Chassis n° 70TM. (BWP-31).
Avant dernière photo (la noire) : Est-ce la même ?...
Dernières images, on voit une peinture représentant la Silver-Ghost Cabriolet All-Weather Barker de 1924, rachetée par le Premier Président du Club RROC Australie, Ted Harris. Châssis n° 69EM (XR-3080) [S68]... suivi de la vraie (la beige) lors de la The Silver Ghost Dawn Patrol de 1997. On lui attribue aussi, à tort, le châssis n° 68EM (?) (dernières photos N/B)... Cette voiture, carrossée en Cabriolet par Barker, a été livrée à T. A. Scott... On remarquera le pare-brise incliné, nécessitant la pose de petites fenêtres triangulaires de chaque côte. Puis l'historique devient flou. On sait que Lord Mountbatten, après inspection, aurait incorporé sur son châssis n° 134EM des éléments de cette voiture (?)... En 1928, la voiture faisait aussi partie du cortège funèbre à la mort du peintre français Monet, lorsqu'elle conduisit certains des artistes parisiens aux funérailles... Il est également admis que l'argenterie qui a servi à l'aménagement de la maison des poupées de la Reine Mary (maintenant exposée au château de Windsor et voir par ailleurs...) fut apportée à l'Architecte Hy T.  A. Scott avec cette voiture... et, enfin, la voiture était nonchalamment garée dans la rue devant le Moulin Rouge quand les troupes d'Hitler ont marché vers Paris après l'occupation et Goering a ordonné sa confiscation pour l'utiliser dans leur marche vers la victoire. Elle a été restituée aux autorités britanniques lorsque Paris a été libéré en 1944. Retrouvée en 1955 dans un parc à ferraille, à Londres, par Hector Angus et Geoffrey Frank, qui la remirent sur la route en quelques semaines. En 1975, Ted et Gladys Harris rachètent la voiture (ils mèneront le cortège du Jubilée d'argent de la Reine Elizabeth II au château de Windsor en 1977... Après le décès de Harris, la voiture est mise aux enchères, c'est Louis Mostert qui la rachète et l'emmène avec lui à Westem, en Australie, en 1990. Elle est démontée par ce nouveau propriétaire... qui constatera qu'aucune restauration n'est nécessaire et il en profitera juste pour donner un coup de peinture au châssis !
En arrière plan d'une photo couleur, on aperçoit le chassis n° 54EM, (voir par ailleurs...) soit seuls 14 chassis séparent ces deux voitures!!! Avant-dernière photo, la voiture (roues à disques pleins) telle que sauvée de la ferraille...
La toute dernière photo montre le châssis n° 39LM [S158] (vic-1-339 - vic-DC-990 - wa-WB-1919). Cette Silver-Ghost a été carrossée en Cabriolet de Ville par Barker, vendue et expédiée en Australie pour Elsie Mary Riggall, de South Yarra, Melbourne. A la mort de son mari, Mrs Riggall vend la voiture à Frederick Laycock, fabricant des célèbres couvertures en laine Laconia (Laconia Woollen Mills), lequel a cédé la voiture à l'armée australienne pendant la guerre. Elle a été utilisée par les infirmières de la base militaire de Puckapunyal près d'Albury, en Nouvelle-Galles du Sud. Après la guerre, la voiture, qui avait toujours sa carrosserie d'origine, a été vendue à un ecclésiastique dans le district de Darling Ranges, Westem Australia. Enfin, ce fut un arboriculteur du nom de John Dodds, de Bickley, qui l'a fera transformer en Utilitaire de ferme (voir par ailleurs).


 

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !



















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez