rolls-royce silver-ghost tourer million-guiet  #2au

L'histoire de cette Sulver-Ghost est particulière :
Initialement expédiée chez le carrossier français Million-Guiet, de Levallois-Peret, pour être carrossée et exposée au Salon de Paris, cette Silver-Ghost a été achetée par M. Monsieur Dutasta, via l'agent parisien W. Lamberjack.

En 1926,
Ettore Bugatti s'en rend acquéreur lorsque celui-ci cherchait l'inspiration pour créer la Bugatti Royale !
La famille Bugatti a gardé la voiture jusque dans les années 1960 quand elle a changé de propriétaire, passant des mains du pilote Maurice Trintignan au Comte Frédéric Chandon de Braille, propriétaire de vignes en Bourgogne et Président des Champagnes Moët & Chandon... Chandon la fit restaurer en 1973 par les Etablissements Chapron, puis, en 2003, elle rejoint la collection du pilote de Formule 1, Jean Alesi.

La deuxième particularité est qu'elle a été habillée par le carrossier français Million-Guiet, Levallois-Perret (bien qu'elle porte une plaque Barker...) alors que le Registre du RREC l'attribue à Mulliners (?).
Dernières photos : on la voit dans son ancienne couleur. Chassis n° 2AU. [E71676 ?] (BF-5105 - 248-HF-52 - 433-DT-...).
Elle est restaurée par Chapron (?).

 

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !
























Si vous voyez apparaitre une pub... n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez